Ateliers Scolaires

 
"> Atelier "La ligne et la couleur"

Le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman propose un programme d’ateliers pédagogiques à destination des publics scolaires. Les ateliers s’accompagnent d’une découverte du musée et peuvent s’adapter du CP au lycée, pour permettre à tous de s’initier à l’œuvre du poète, à l’univers muséal, et ainsi à l’art moderne et contemporain.

Nouveaux ateliers scolaires pour l’année 2016-2017

Carnet de croquis
Une découverte active de l’exposition est proposée aux élèves au travers d’une visite guidée agrémentée de séances de croquis à partir des œuvres exposées, afin d’explorer en parallèle le parcours du poète et son style graphique. Ces croquis seront ensuite assemblés en un carnet-souvenir, qui pourra éventuellement être agrémenté de nouvelles pages au gré d’un travail en classe.

Mon album des « Eugènes »
Cet atelier s’articule autour de l’Album des Eugènes, récit illustré étonnant mettant en scène des personnages étranges et inquiétants dans un esprit proche de la bande dessinée. Il propose aux enfants de composer leur propre récit séquentiel à partir des dessins de Jean Cocteau, et d’apprendre à dessiner eux-mêmes un « Eugène ».

Warhol, Cocteau et le collectionneur
En 1985, Andy Warhol réalise, à la demande du collectionneur Séverin Wunderman, un grand portrait sérigraphié de Jean Cocteau : il rend ainsi hommage à l’un de ses illustres prédécesseurs et inspirateurs, dans un style épuré que le poète lui-même n’aurait pas renié. Cet atelier propose d’imaginer ce que pourrait être le portrait du collectionneur d’après le style de Warhol.

L’architecte et le poète
Le bâtiment abritant le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman, création de l’architecte Rudy Ricciotti, est une œuvre d’art à part entière, pensée pour s’intégrer à son environnement immédiat. Les enfants réalisent une carte pop-up en trois dimensions évoquant les principes architecturaux mis en œuvre sur le bâtiment, après les avoir étudiés in situ.

Light Painting
Jean Cocteau, comme son ami Pablo Picasso avant lui, s’essaye au light painting : il se fait photographier, traçant des profils dans l’espace avec une lampe-torche, fixant le trait de lumière sur la pellicule. De la même manière et en s’inspirant des œuvres vues dans l’exposition, les enfants dessinent un motif avec une petite lumière.

Le « velours multicolore d’une aile de papillon »
Dans les années 50, Jean Cocteau, alors installé sur la Côte d’Azur, redécouvre la couleur en empruntant une technique de dessin inventée par son ami Picasso. Il l’utilisera notamment pour ses séries des Amoureux et des Animaux fantastiques. Les enfants sont invités à marcher dans les pas des deux artistes par l’exploration de différents médiums colorés.

À partir du 22 mai 2017, des ateliers supplémentaires viendront accompagner l’exposition Raoul Dufy, les couleurs du bonheur :

Carnet de croquis
Une découverte active de l’exposition est proposée aux élèves au travers d’une visite guidée agrémentée de séances de croquis à partir des œuvres exposées, afin d’explorer en parallèle le parcours du peintre et son style. Ces croquis seront ensuite assemblés en un carnet-souvenir, qui pourra éventuellement être agrémenté de nouvelles pages au gré d’un travail en classe.

Le cortège d’Orphée
Cet atelier propose d’établir des liens entre Jean Cocteau et Raoul Dufy au travers du personnage mythologique d’Orphée et du poème, illustré par Dufy, que lui a consacré Apollinaire. Les enfants sont invités à choisir chacun un animal, qu’ils dessineront puis décriront en quelques vers qui, une fois rassemblés, formeront le « Bestiaire » de la classe entière.

Les tissus imprimés de Raoul Dufy
Cette activité s’intéresse au talent de graveur de Raoul Dufy, particulièrement lorsqu’il l’exerça dans le domaine du stylisme en collaboration avec le couturier Paul Poiret. À l’exemple des splendides tissus de Dufy, les élèves auront la possibilité de créer des motifs imprimés.

La ligne et la couleur
Raoul Dufy, éminent paysagiste, représenta inlassablement la lumière et les couleurs de la Méditerranée dans les « années folles » et développa dans cette pratique un style singulier, fait de la superposition de larges aplats colorés et de lignes incisives. L’atelier propose de s’inspirer de ce style si particulier pour découvrir d’autres manières de dessiner des paysages.

Informations Pratiques

Réservation obligatoire
Gratuité pour les classes mentonnaises
Pour les écoles situées en dehors de Menton : 54 € par classe pour 1h30, 108 € par classe pour 3h
Possibilité d’adapter ce programme du CP à la Terminale, en lien avec l’enseignant
Classes de maternelle : nous consulter

Ces conditions sont applicables pour les classes dont l’effectif ne dépasse pas 38 élèves. L’accueil de classes plus nombreuses reste possible sous certaines conditions.

Contact
PNG